Dr H.Ropion-Michaux Radiologie Brabois Adultes - 2011 .


55 views
Uploaded on:
Description
Pneumopathies Infiltrantes Corrélations clinico radiologiques. Dr H.Ropion-Michaux Radiologie Brabois Adultes - 2011. Nosologie. Infiltrantes ≠ infiltratives ou interstitielles
Transcripts
Slide 1

Pneumopathies Infiltrantes Corrélations clinico radiologiques Dr H.Ropion-Michaux Radiologie Brabois Adultes - 2011

Slide 2

Nosologie Infiltrantes �  infiltratives ou interstitielles Pneumopathies infiltrantes diffuses: groupe hétérogène de ailments ayant en commun l\'infiltration cellulaire ou œdémateuse de la trame conjonctivo-élastique pulmonaire. Histologiquement : irritation et fibrose du tissu interstitiel parenchymateux. Il coexiste en général un certain degré d\'atteinte des espace aériens distaux mais l\'atteinte interstitielle prédomine nettement. L\'approche diagnostique diffère selon qu\'il s\'agit de pneumopathies diffuses subaiguës et chroniques (in addition to de 3 mois d\'évolution) ou de pneumopathies diffuses aiguës.

Slide 3

Approche radiologique « Lésions élémentaires » micronodules, verre dépoli, buildups alvéolaires, réticulation, cavités, atteinte des bronches Lésion prédominante Topographie lésionnelle Autres lésions pulmonaires et additional pulmonaires Epidémiologie anamnèse clinique biologie et cytologie Groupements lésionnels "Patterns" 

Slide 4

Techniques d\'imagerie utilisées dans l\'exploration des PID RT = bon élément d\'orientation, mais elle ne permet un demonstrative right avec haute probabilité que dans un faible nombre de cas. Méconnaissance des lésions de petite taille ou de faible densité. "syndrome réticulo-micronodulaire" ou "syndrome interstitiel" = ambiguous!! Fiable pour les répartitions lésionnelles supérieures, inférieures et centrales, consideration en cas de lésions antérieures, postérieures et périphériques... P à la cordarone Histiocytose X

Slide 5

Techniques d\'imagerie utilisées dans l\'exploration des PID Scanner de haute résolution ( HRCT ) cars fines millimétriques : 1 à 1,5 mm reconstruites selon un algorithme de haute résolution spatiale : kV et mAs in addition to élevés que lors des acquisitions conventionnelles use d\'une vast matrice 512/512

Slide 6

Techniques d\'imagerie utilisées dans l\'exploration des PID Scanner hélicoïdal : VHRCT ( Volumic High Resolution Computed Tomography ) : securing volumique de roadsters de 1 mm d\'épaisseur tous les mm Reconstructions en MIP (Maximal Intensity Projection ) : pictures recrutant les pixels les in addition to brillants, c\'est à desperate les vaisseaux et les knobs, qui pourront être in addition to facilement distingués les uns des autres. 3 mm MIP

Slide 7

Techniques d\'imagerie utilisées dans l\'exploration des PID Reconstructions en MinIP (Minimal Intensity Projection ) : les zones de faible atténuation sont mises en évidence telles que les bronches, les kystes aériques ou l\'emphysème. 3 mm MinIP

Slide 8

Rappels anatomiques : Interstitium pulmonaire Réseau de strands conjonctives, bolster des structures aériennes pulmonaires Non obvious en imagerie quand il est typical Altéré, il se distingue des autres structures pulmonaires et sera nettement unmistakable sur les cars HRCT

Slide 9

Rappels anatomiques : Interstitium pulmonaire Différents sorts d\'interstitium selon sa topographie : L\'interstitium péribronchovasculaire : réseau de filaments conjonctives autour des bronches et des artères pulmonaires, se poursuit en périphérie autour des bronchioles centrolobulaires et se nomme dès lors interstitium centrolobulaire. L\'interstitium sous pleural : il compare au tissu conjonctif séparant la plèvre viscérale du parenchyme pulmonaire, constitué à la fois des septa interlobulaires (cloisons conjonctives séparant les lobules pulmonaires secondaires entre eux) et de strands sous pleurales. L\'interstitium intralobulaire : fines cloisons conjonctives bordant les parois alvéolaires.

Slide 10

Rappels anatomiques : Lobule pulmonaire Le Lobule pulmonaire secondaire ( LPS ) de Miller : la in addition to petite unité pulmonaire limitée standard du tissu conjonctif et centrée standard des structures bronchovasculaires. Environ 1 à 2,5 cm, polyédrique, centré standard une artériole pulmonaire et sa bronchiole correspondante, limité standard des septa interlobulaires dans lesquels circulent les vaisseaux lymphatiques et les veines pulmonaires. Contient plusieurs acini en quantité variable (environ 12), l\'acinus étant la structure parenchymateuse la in addition to distale, au delà de la bronchiole terminale et siège des échanges gazeux (ex « lobule primaire ») 1: alvéoles 2: artère centrolobulaire 3: plèvre

Slide 11

Rappels anatomiques : Parenchyme lobulaire Concept de médullaire et de corticale pulmonaire Corticale : région la in addition to périphérique, de 3 à 4 cm d\'épaisseur à partir de la plèvre, contient les LPS les in addition to périphériques, aux septa interlobulaires in addition to épais et de forme cuboïde. Les vaisseaux capillaires pulmonaires et les septa y seront mieux vus alors que les bronchioles sont en règle générale mal visualisées . M édullaire : relate aux LPS in addition to proximaux, aux septa in addition to balances, donc moins bien visibles mais dont les bronchioles seront in addition to facilement analysées . Forme hexagonale Explique la détection in addition to précoce des LPS pathologiques en région corticale

Slide 12

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses TAILLE et CONTOURS Micronodule = opacité ou hyperatténuation à peu près sphérique < 7 mm de diamètre (Fleischner Society) Nodule varie de 7 à 30 mm de diamètre Masse > à 30 mm de diamètre Contours nets ou flous, micronodule thick ou en verre dépoli Pneumopathie d\'hypersensibilité M des éleveurs d\'oiseaux, forme subaiguë Miliaire BK

Slide 13

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses DISTRIBUTION La topographie des knob peut orienter le demonstrative: Verticale : aux sommets ou aux bases, Horizontale : au focus ou à la périphérie sarcoïdose

Slide 14

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses DISTRIBUTION : PHYSIOPATHOLOGIE Alvéoles aux peak: + nets aux bases: + petites et + compliantes Vascularisation et waste lymphatique : dépendant de la pression hydrostatique (bases++) Alvéoles + dilatées Ventilé Vascularisé Alvéoles + petites + Ventilé + Vascularisé Conséquences: Pneumopathie d\'inhalation (silicose), sarcoïdose: atteinte projection sup (moindre seepage lymphatique) Dissémination hématogène: flap inf (mieux vascularisé)

Slide 15

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses DISTRIBUTION à l\'échelle du LOBULE SECONDAIRE CENTROLOBULAIRES : traduisant une atteinte des petites voies aériennes respiratoires, correspondant à des bronchioles remplies soit de bodily fluid (impactions mucoïdes), soit de discharge, soit d\'un exsudat inflammatoire Micronodules bronchiolaires ou, beaucoup in addition to rarement, à point de départ vasculaire ou péri vasculaire. Ils restent distants d\'au moins 2 mm des septas interlobulaires et de la plèvre (ex: bronchiolite du fumeur) +/ - viewpoint d\'arbre en bourgeons (ex: dissémination bronchogène). « Tree in bud »

Slide 16

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses DISTRIBUTION à l\'échelle du LOBULE SECONDAIRE LYMPHATIQUES : à la fois centro et péri lobulaire. Ils sont localisés de manière élective le long de la plèvre, des tomahawks bronchovasculaires et des septa interlobulaires (ex: sarcoïdose) Silicose Sarcoïdose stade II Micronodules de dissemination lymphatique

Slide 17

Séméiologie : 1-Micronodules, knobs et masses DISTRIBUTION à l\'échelle du LOBULE SECONDAIRE HEMATOGENES : nets, très balances et tous de même taille. Ils ont une circulation uniforme, dite "au hasard ", tant à l\'échelle du poumon que du lobule pulmonaire secondaire Micronodules disséminés à l\'ensemble du parenchyme pulmonaire sans prédominance topographique "distribution randomisée non systématisée " Aspect de miliaire. Ex : tuberculose, diseases fungiques Miliaire BK

Slide 18

Micronodules sous pleuraux Centrolobulaire = broncho centré lympho hématogène périlymphatique OUI NON Arbre en bourgeons? sous pleural + interstitium pivotal périlymphatique Aléatoire hématogène non oui bronchogène vasculaire bronchogène Bronchiolite inflam/contaminate asthme, ABPA K bronchioloA Miliaire Infectieuse BK tumorale virale dissemination Sarcoïdose Lymphangite K Silicose homogène/diffus hétérogène/multifocal P d\'hypersensibilité Pneumoconioses,vascularite K bronchioloA, OAP Bronchiolite respiratoire Bronchio infl/infec, BOOP PI débutante (BBS, Hist X)

Slide 19

Séméiologie : 2-Augmentation de la densité pulmonaire Condensations alvéolaires = opacités pulmonaires qui masquent les vaisseaux et les parois bronchiques (œdème, hémorragie...) Rechercher : signe du corona inversé, caractère « labile », topographie, caractère symétrique and so on… . Verre dépoli "ground glass " = enlargement de la densité du poumon mais n\'effaçant pas le vasculogramme 1-Diminution de l\'air alvéolaire : = Remplissage incomplet des alvéoles 2-Épaississement de l\'interstitium (dépôts de liquide, cellules, fibrose des cloisons entomb alvéolaires… ) 3-Augmentation du flux sanguin capillaire Crazy Paving = Superposition de verre dépoli diffus ou focalisé et d\'un épaississement des septas interlobulaires

Slide 20

Séméiologie : 2-Augmentation de la densité pulmonaire Opacités en verre dépoli : Définition Hyperdensité du parenchyme pulmonaire n\'effaçant ni les structures anatomiques (scissures, bronches et vaisseaux), ni les structures pathologiques (knobs, opacités linéaires) Difficile à reconnaître quand l\'ensemble du parenchyme an une densité augmentée : dans ce cas, les bronches et bronchioles sont vues très loin en périphérie (le réseau bronchique étant silhouetté standard le parenchyme thick) Les opacités en verre dépoli peuvent être homogènes, hétérogènes, systématisé

Recommended
View more...