La Sexualit en Questions .


43 views
Uploaded on:
Description
Pr
Transcripts
Slide 1

La Sexualité … en Questions Dr Luc BRASSART Sexologue Dr Bernard DECANTER

Slide 2

Pré-test L\'éjaculation prématurée regroupe des circumstances dans lesquelles la durée moyenne du coit, de façon permanente et prévisible: An: oscille dans la fourchette de 10 sec à 2 mn B: est constamment inférieure à 10 sec environ L\'homme est « génétiquement programmé » pour éjaculer en moins de 10 secondes : A: vrai B: false La dysfonction érectile est: An: un facteur de naughty cardio vasculaire, au image titre que le diabète, l\'hta, l\'hypercholestérolémie, le tabagisme. B: un marqueur précoce de dysfonction endothéliale généralisée La fréquence de la dysfonction érectile après 60 ans à une prévalence de : A: 35% B: 55% à 95% Une fonction sexuelle optimale demande la conjonction de : A: Facteurs neurologiques et vasculaires B: facteurs endocriniens et psychologiques C: A + B

Slide 3

Pré-test suite Dans la majorité des « mariages non consommés » on retrouve : An: une instabilité de l\'érection chez l\'homme B: un vaginisme de la femme C: A + B Le mariage non consommé est une sexopathie : A: le in addition to souvent primitive B: le in addition to souvent secondaire Le « point G » est: An: un mythe ou un fantasme masculin B: une réalité scientifique Les oestroprogestatifs: a: n\'ont aucune frequency sur le désir et/ou le plaisir féminin B: sont responsables de dysfonctions sexuelle féminines Le « coût cardiaque » du coït se situe au voisinage de 50 throbs standard minutes, comme le saut en parachute (au minute de l\'ouverture du parachute) ou l\'équitation (run enlevé) An: il n\'est pas différent selon que le partenaire soit « actif » ou « passif » B: est sensiblement identique pour les deux genders C: A + B

Slide 4

Cas clinique Monsieur Ca.. Al.. A 27 ans , il est escort poids lourds, en concubinage depuis 8 ans, n\'a pas d\'enfant, il est adressé standard un confrère Interrogatoire Éjaculations prématurée primitive Parfois « anté portas » Période réfractaire estimée trop longue standard le persistent pour pouvoir réitérer une nouvelle pénétration Ne sait pas si sa compagne jouit et si elle a des orgasmes 1à 2 affinities hebdomadaires Désir présent Persistances des érections matinales réflexes N\'a pas tenu informé sa courtesan de sa conference Examen clinique: RAS

Slide 5

conclusions Éjaculation ultra prématurée ou prématurée primitive Gros inconveniences de la correspondence Dysharmonie sexuelle Consultation « indépendante » non concertée Sa compagne ne se plaindrait de rien, et ne se sentirait pas concernée Fréquence des compatibilities trop faible, ne pouvant améliorer la circumstance Nécessité de rencontrer sa compagne pour entendre ses doléances et child slant afin d\'optimiser les résultats thérapeutiques Démarrage d\'une prise en charge sexothérapique d\'inspiration comportementaliste Aide provisoire d\'une thérapeutique utilisant la paroxétine à dosage filée Pas de bilan biologique indiqué Pas d\'examen complémentaire nécessaire demandé

Slide 6

Cas clinique 2 Monsieur Lan… A.. 44 ans, professeur en atelier de peinture , vit en concubinage depuis 3 ans, a 1 garçon de 11ans, il est adressé standard un confrère. Interrogatoire Problèmes d\'érection depuis longtemps Pense avoir des blocages A connu une vingtaine de partenaires, Fréquences des érections matinales réflexes: 2 à 3 standard semaine, Libido : OK pas de problème de désir Pas de inconveniences urinaires Pas de problème d\'EP avoué: 4 à 5 minutes de mouvements intra vaginaux Ne maîtrise pas parfaitement child éjaculation Pas de pénétration depuis 3mois

Slide 7

suite Mésentente marital Mésentente conjugale, Pas d\'activité onanique compensatoire, M\'indique que sa compagne ne veut pas venir consulter, Tabac: 10 cigarettes/jour, Peu d\'alcool, Examen clinique: R.A.S. Examens complémentaires: Bilan sanguin de principe

Slide 8

Conclusions Triple problème: instabilité érectile, éjaculation instable ou prématurée, mésentente conjugale = dysfonctions sexuelles primitives, anciennes et majoritairement psychogènes. Nécessité de rencontrer child épouse. Mise in transit d\'une prise en charge d\'inspiration comportementaliste. Essai du vardénafil. Pronostic réservé en l\'absence de interview de sa compagne.

Slide 9

Cas clinique 3 Madame B.. Be.. 25 ans, télé conseillère en VPC, compete en concubinage depuis 5 ans, pas d\'enfant, adressée standard un confrère. Interrogatoire Diminution de child désir sexuel (anaphrodisie secondaire) depuis 3 à 4 ans Se connaissent depuis 10 ans Installation dynamic Contraception standard mélodia Sous traitement standard androcur depuis 2ans,(hirsutisme ou polykystose ovarienne) Se dit amoureuse Deux compatibilities sexuels mensuels Anorgasmie Dyspareunie ++ Sécheresse vaginale Pas d\'examen clinique à la première discussion

Slide 10

conclusions Anaphrodisie secondaire Anorgasmie secondaire Cause iatrogène vraisemblable Vaginisme modéré likely à vérifier cliniquement Début de prise en charge sexothérapique d\'inspiration comportementaliste Prescription d\'un lubrifiant siliconé

Slide 11

Seconde conference (1 mois) Se plaint d\'asthénie. Se sent débordée. Moral: 5/10 (pleure souvent et dort beaucoup) Désir: 3/10 Plaisir: 9/10 Grosses debate (mésentente conjugale likely) Poursuite et adjustment de la sexotherapie d\'inspiration comportementaliste (investigation visuelle et material, masturbation… ) Mise in transit d\'un traitement antidépresseur à measurements filée (sertraline) Nécessité de rencontrer child concubin.

Slide 12

Cas clinique 4 Monsieur Ra.. A.. 72 ans, retraité (ouvrier material) marié, mais vit seul, adressé standard un confrère. Theme de counsel: Éjaculation rétrograde depuis child mediation chirurgicale (adénomectomie endo-uréthrale, gros adénome de 90 gr) Aurait des velléités de procréation Interrogatoire: Pas de réel désir de procréation Gène psychologique (n\'aurait pas été prévenu ?) Anaphrodisie Instabilité de ses érections qui seraient moins vigoureuses Examen clinique sans particularité

Slide 13

Conclusions : Bilan sanguin de principe demandé Prescription d\'un IPDE 5 ICC envisagée en cas d\'échec. Éjaculation rétrograde difficile à empécher. Possibilité d\'améliorer le « vécu » de cette nouvelle forme de sexualité. Résultats sanguins Testostéronémie: 5.68 ng/ml (N: entre 2 et 7) Testostéronémie bio disponible: 2.20 ng/ml (N: entre 1 et 4)

Slide 14

Cas clinique 5 Madame RO.. Pe.. 30 ans, travailleuse sociale, mariée depuis 2 ans, une fille de 1 an, adressée standard un confrère. Theme de la conference Anaphrodisie secondaire (depuis la naissance de sa fille)

Slide 15

interrogatoire N\'a in addition to de désir depuis la naissance de sa fille Accouchement standard césarienne N\'a connu qu\'un seul partenaire: child mari, Pas d\'anorgasmie connue, M\'avoue « ne in addition to aimer child mari comme avant ! » A été poussé standard child mari pour venir consulter, (sans child insistance, elle ne serait jamais scene) Contraception oestro-progestative: mélodia Sécheresse vaginale Vaginisme plausible à confirmer ultérieurement, Rapports sexuels dans l\'obscurité, Fréquence des affinities avant la grossesse: tous les 10 jours Fellation: difficile Sodomie: outlandish, Dépressive depuis 3 mois, pleurs ++ durant la counsel, Connaît child mari depuis l\'age de 20 ans.

Slide 16

Examen clinique Pratiquement jamais lors de la première interview Conclusions Anaphrodisie secondaire, Anorgasmie likely, Dyspareunie, Sécheresse vaginale, Vaginisme ? Secondaire ou primaire masqué standard le désir d\'enfant, Mésentente conjugale hautement likely,

Slide 17

Conduite à tenir Examen clinique « annoncé » comme nécessaire et imperative quand ce sera conceivable, Arrêt de la pilule Ne in addition to subir les affinities sauf si désir très fortress Mise in transit d\'un traitement against dépresseur, (sertraline) Nécessité de rencontrer child mari

Slide 18

Suivi: 2 interviews Amélioration nette quoique lente des signes dépressifs, Asthénie majeure, Retrouve un peu de tendresse partagée avec child mari N\'arrive pas à se « lâcher » Antécédents d\'attouchements subis standard child fabulous père (qui avait les mains baladeuses, mais pas en cachette) A mal vécu sa césarienne, Dernier compatibility sexuel : il y a quelques mois, Au mieux de child désir: 5/10 Thymie : 4/10 A déjà été competent de jouir standard masturbation, (bon pronostic)

Slide 19

Post-test L\'éjaculation prématurée regroupe des circumstances dans lesquelles la durée moyenne du coit, de façon permanente et prévisible : An: oscille dans la fourchette de 10 sec à 2 mn B: est constamment inférieure à 10 sec environ (éjaculation ultra prématurée ) L\'homme est « génétiquement programmé » pour éjaculer en moins de 10 secondes : A: vrai B: artificial La dysfonction érectile est : An: un facteur de ribald cardio vasculaire, au image titre que le diabète, l\'hta, l\'hypercholestérolémie, le tabagisme. B: un marqueur précoce de dysfonction endothéliale généralisée. La fréquence de la dysfonction érectile après 60 ans à une prévalence de : A: 35% B: 55% à 95% (après 70 ans) Une fonction sexuelle optimale demande la conjonction de: A: Facteurs neurologiques et vasculaires B: facteurs endocriniens et psychologiques C: A + B

Slide 20

Post-test suite Dans la majorité des « mariages non consommés » on retrouve : An: une instabilité de l\'érection chez l\'homme B: un vaginisme de la femme C: A + B Le mariage non consommé est une sexopathie : A: le in addition to souvent primitive B: le in addition to souvent secondaire Le « point G » est: An: un mythe ou un fantasme masculin B: une réalité scientifique Les oestroprogestatifs: a: n\'ont aucune rate sur le désir et/ou le plaisir féminin B: sont

Recommended
View more...