Th orie des syst mes d data 3 ECLAIRAGE HISTORIQUE .


23 views
Uploaded on:
Category: Food / Beverages
Description
Théorie des systèmes d’information 3 ECLAIRAGE HISTORIQUE. ULB 19 décembre 2003. Éclairage historique. Histoire du micro-ordinateur Histoire des langages de programmation Dynamique des équilibres du marché des logiciels Évolution du marché de l’informatique.
Transcripts
Slide 1

Théorie des systèmes d\'information 3 ECLAIRAGE HISTORIQUE ULB 19 décembre 2003

Slide 2

Éclairage historique Histoire du smaller scale ordinateur Histoire des langages de programmation Dynamique des équilibres du marché des logiciels Évolution du marché de l\'informatique

Slide 3

I – Histoire du miniaturized scale ordinateur

Slide 4

Histoire du small scale ordinateur Les « Hackers » des années 60 et 70 Les premiers miniaturized scale ordinateurs Le overthrow de compel de Bill Gates (3 février 1976) Le PARC de Xerox L\'évolution de Microsoft Suite de l\'histoire

Slide 5

Les « hackers » des années 60 et 70 MIT, Bell Labs d\'AT&T, PARC de Xerox and so forth. Le logiciel ouvert : Unix (1969) et C (1972) aux Bell Labs La souris (Douglas Engelbart, 1968) Fenêtres et menus déroulants (Dan Ingals, 1974) L\'éthique des programmers

Slide 6

« The Hackers Ethic » 1) l\'accès aux ordinateurs doit être illimité et add up to (« hands-on imperative ») 2) l\'information doit être gratuite 3) ne pas faire confiance à la hiérarchie, promouvoir la décentralisation 4) juger les programmers selon leur compétence, et non selon le diplôme, l\'âge, la race ou le review 5) créer de l\'art et de la beauté avec l\'ordinateur 6) améliorer la compete avec l\'ordinateur

Slide 7

Les premiers small scale ordinateurs Le head miniaturized scale processeur : 4004 d\'Intel, novembre 1971 Le Micral (1973)

Slide 8

L\'Altair 8800 de MITS (1974)

Slide 9

L\'Altair et la naissance de Microsoft Paul Allen (né en 1953) et Bill Gates (né le 28 octobre 1955) vendent à MITS la permit de leur interpréteur Basic (1er février 1975) 3 février 1976 : « Open letter to Hobbyists » de Bill Gates dans Computer Notes 26 novembre 1976 : la marque « Microsoft » est enregistrée

Slide 10

Microsoft

Slide 11

February 3, 1976 An Open Letter to Hobbyists To me, the most basic thing in the pastime showcase at this moment is the absence of good programming courses, books and programming itself. Without great programming and a proprietor who comprehends programming, a diversion PC is squandered. Will quality programming be composed for the leisure activity advertise? Just about a year back, Paul Allen and myself, anticipating that the leisure activity market should extend, contracted Monte Davidoff and created Altair BASIC. In spite of the fact that the underlying work took just two months, the three of us have spent the vast majority of the most recent year reporting, enhancing and adding components to BASIC. Presently we have 4K, 8K, EXTENDED, ROM and DISK BASIC. The estimation of the PC time we have utilized surpasses $40,000. The input we have gotten from the many individuals who say they are utilizing BASIC has all been sure. Two astonishing things are obvious, nonetheless. 1) Most of these "users" never purchased BASIC (under 10% of all Altair proprietors have purchased BASIC), and 2) The measure of eminences we have gotten from deals to specialists makes the time spent of Altair BASIC worth under $2 60 minutes. Why would that be? As the dominant part of specialists must know, a large portion of you take your product. Equipment must be paid for, however programming is something to share. Who cares if the general population who took a shot at it get paid? Is this reasonable? One thing you don\'t do by steeling programming is give just desserts to MITS for some issue you may have had. MITS doesn\'t profit offering programming. The sovereignty paid to us, the manual, the tape and the overhead make it a make back the initial investment operation. One thing you do is keep great programming from being composed. Who can bear to do proficient work in vain? What specialist can put 3-man years into programming, discovering all bugs, recording his item and appropriate for nothing? The truth of the matter is, nobody other than us has put a considerable measure of cash in diversion programming. We have composed 6800 BASIC, and are composing 8080 APL and 6800 APL, yet there is next to no motivating force to make this product accessible to specialists. Most specifically, the thing you do is burglary. Shouldn\'t something be said about the person who re-offer Altair BASIC, aren\'t they profiting on leisure activity programming? Yes, however the individuals who have been accounted for to us may lose at last. They are the ones who give specialists a terrible name, and ought to be kicked out of any club getting they demonstrate together at. I would acknowledge letters from any one who needs to pay up, or has a proposal or remark. Simply keep in touch with me at 1180 Alvarado SE, #114, Albuquerque, New Mexico, 87108. Nothing would satisfy me more than having the capacity to contract ten developers and downpour the pastime showcase with great programming. Charge Gates General Partner, Micro-Soft

Slide 12

Le PARC de Xerox achète Scientific Data Systems en 1969 et décide de créer un focus de recherche Le PARC est créé en 1970 1971 : Smalltalk (Alan Kay) chief langage orienté objet ; l\'imprimante à laser (Gary Starkweather) 1973 : Ethernet (Bob Metcalfe), publié en 1980 1974 : Fenêtres et menus déroulants (Dan Ingals) ; head traitement de texte pleasant (Charles Simonyi et alii) 1979 : microprocesseur graphique 3D (James Clark) Décembre 1979 : visite de Steve Jobs, d\'Apple. 27 avril 1981 : Xerox spear la station de travail Star (16 000 $). Mais le 24 août 1981 IBM spear le PC (2 000 $).  Janvier 1984 : Apple spear le Macintosh. 

Slide 13

IBM et le PC Décision politique de Frank Cary en 1981 Sortie du PC en août 1981 Micro-processeur Intel, système d\'exploitation MS-DOS de Microsoft, sans contrat d\'exclusivité Les « clones » à partir de 1986 Le PC, à faible marge, simultaneousness les centralized servers et les minis Effondrement d\'IBM au début des années 1990

Slide 14

Suite de l\'histoire 1982 : head « portable » (Compaq, 15 kg) 1983 : Lisa d\'Apple, première interface graphique ; distribution de la norme IEEE 802.3 (Ethernet) : début des réseaux locaux 1984 : Tableur Lotus 1-2-3 ; Macintosh d\'Apple 1985 : Token Ring d\'IBM ; PC AT d\'IBM ; Windows 1.0 de Microsoft 1986 : dBase d\'Ashton et Tate, chief SGBD sur PC ; Excel de Microsoft ; PC 386 de Compaq (le chief clone) ; développement de la messagerie 1991 : naissance du World Wide Web 1992 : groupware avec Notes de Lotus 1997 : succès des Intranets

Slide 15

Technologies importantes CD-Rom (650 Mo) et DVD-Rom (4,7 Go), puis nouveaux procédés de stockage (3D and so on.) Cryptage : PGP de Phil Zimmermann Groupware : de la messagerie à l\'Intranet, puis au temps réel Modems : progrès vers le haut débit Réseaux locaux, WAN, RPV Logiciel libre RAD : Visual Basic, classes Java réutilisables Web Etc…

Slide 16

Paris gagnés Federal Express Groupware Interface graphique Datawarehouse Commerce électronique Amazon Dell

Slide 17

II – Histoire des langages de programmation

Slide 18

III – Dynamique des équilibres du marché du logiciel

Slide 19

Les débuts Dans les années 40 : programmation en langage machine 1950 : l\'assembleur 1954 : Fortran (« Formula Translation ») pour le calcul scientifique, head « langage de haut niveau » ; Algol (européen) en 1958 1959 : Cobol pour les logiciels de gestion 1964 : Basic pour la development des débutants

Slide 20

Les logiciels « récents » 1970 : Pascal, langage « structuré » 1972 : C, un « assembleur de haut niveau » Langages spécifiques : APT pour le contrôle des machines numériques, GPSS pour construire des modèles de reproduction, LISP (1959) pour manipuler des suites de symboles, Perl (1987) langage de commande dans le monde Unix Les 4GL pour les bases de données : Focus, SQL, dBASE Les langages « orientés objet » : Simula (1969), Smalltalk (1980), C++ (1983), Java (1995)

Slide 21

Dynamique des équilibres du logiciel En économie, un équilibre est un régime de generation dans lequel les customers, fournisseurs et methods entretiennent une connection sturdy Sur un marché, il peut exister plusieurs sorts d\'équilibre ; le section de l\'un à l\'autre assume une dynamique. La dynamique s\'enclenche à l\'occasion d\'un changement technologique ou d\'une adjustment des règles du jeu. Exemple : progression historique des "systèmes systems" (Bertrand Gille)

Slide 22

Equilibre de la generation des logiciels Pour produire un great logiciel, il faut quatre composantes : Un "focus" qui définit les tâches à accomplir, clothing les contributeurs et sélectionne les commitments à retenir ; Des contributeurs qui réalisent le travail de développement ; Un réseau de correspondence ; Un moyen pour rémunérer les contributeurs.

Slide 23

Deux sorts de produit Logiciel ouvert : le code source est distribué, il peut être modifié le logiciel n\'est pas nécessairement gratuit mais child prix est bas Logiciel compilé : seul le code compilé est distribué, il ne peut pas être modifié le prix est élevé

Slide 24

Equilibre du logiciel compilé Exemple de Microsoft : "Center" : Bill Gates et ses lieutenants ; connection hiérarchique Contributeurs : programmeurs de Microsoft et de ses sous-traitants Réseau : LAN du grounds de Redmond + Internet avec les sous-traitants Rémunération : salaire et contrats

Slide 25

Equilibre du logiciel libre Exemple : Linux "Center" : Linus Torvalds et ses lieutenants ; connection : "dictature bienveillante" Contributeurs : programmeurs du monde entier Réseau : Internet Rémunération : purement symbolique

Slide 26

Rémunération symbolique Une rémunération économique , mais indirecte Prestige et picture ont des conséquences sur la carrière Accès in addition to effortless au capital suggestive Il ne s\'agit pas d\'altruisme ! Il ne s\'agit pas d\'une special case Dans d\'autres secteurs (machines outils, équipement scientifique), des utilisateurs "pointus" ont contribué à la définition des produits

Slide 27

"Dictateur bienveillant" Dictateur : a tout pouvoir pour sélectionner les commitments Fournit une "vision", recentre les développeurs sur le coeur du projet Eclate le projet en sous-projets Bienveillant : manifeste de la considératio

Recommended
View more...